SUR LES QUAIS…

Annie et la Chanson du Mal-Aimé

Il arrive parfois au bouquiniste de faire, dans un lot de livres dont on veut se débarasser, des découvertes plus ou moins extraordinaires. Notes manuscrites oubliées, rarement signées. Images pieuses. Faire-part de mariage ou de décès. Tickets de train ou de métro. Billets de théâtre ou de cinéma. Le plus souvent, ce sont des articles, découpés plus ou moins soigneusement et pliés en quatre – ou en huit, selon le format du journal. Pas toujours en rapport avec l’auteur ou le sujet du livre qui a abrité pendant des années, souvent des dizaines d’années, la coupure de presse en question. (…)

(…) Et la suite est à lire sur le blog réjouissant de Jean-Louis Crimon, bouquiniste sur les quais de Seine et manieur de plume avec raffinement.

JOURNAL D’UN BOUQUINISTE 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s