L’ISTAMBUL DE ARA GULER

Bien sûr j’ai voyagé à travers le monde, mais dans le cœur et l’esprit, je suis toujours resté fidèle à Istanbul . je ne pouvais donc faire autrement que de photographier cette capitale : sa vie, c’est celle de ma ville.

Ara Güler

Ara Güler ne photographie pas l’image fortuite des rues d’Istanbul mais leur âme

Orhan Pamuk.

Né en 1928 à Istanbul, Ara Güler, d’origine arménienne, a photographié de très nombreux pays (Iran, Kazakhstan, Inde, Kenya, Bornéo). Surnommé « l’œil d’Istanbul », il documente en profondeur son pays d’origine, et principalement sa ville. En 1961, Ara Güler est le seul turc à être nommé membre de l’American Society of Magazine Photographers. En 1962, il reçoit le titre de « Maître du Leica », un honneur accordé à peu de photographes. Exposé dans le monde entier, il a publié une trentaine de livres. En 1999, il a été nommé en Turquie « photographe du siècle ».

« A chaque fois que je regarde ces photographies, je me demande quelle part de leur magie est due à la ville elle-même et quel est l’apport du regard infaillible du photographe. » Orhan Pamuk.

Un commentaire sur “L’ISTAMBUL DE ARA GULER

  1. Le drame de la photographie c’est qu’on y jette un coup d’oeil. Même les meilleures n’exigent guère plus pour entrer dedans. Celles d’Ara Güler rudoient cette limite.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s