LE CRÂNE DE MONSIEUR SADE

Comme je fuis le sommeil, je lis jusqu’à l’épuisement. Le matin, il existe ce temps inexplicable qui nous sépare d’une nouvelle naissance. Le réveil. Il faut recommencer chaque jour. Qu’avons-nous fait durant la nuit ? Des rêves, des pas, des sauts de l’ange ? Les philosophes, les phrénologues ou les neurologues sont incapables d’expliquer cet endroit inconnu. Cette nuit par exemple où je collectionnais des insectes que je conservais dans une boîte d’entomologiste comme mon bien aimé Jean-Henri Fabre. Au réveil, seulement deux petits scarabées à mes côtés et bien vivants. L’un d’eux est sur le dos, je le retourne et lui souhaite une belle journée.
Lecture de Rendez-vous avec la peur, et autres contes fantastiques portés à l’écran, nouvelles assez rares réunies pas François Guérif aux éditions des Cahiers du cinéma (avec en couverture une photographie saisissante du film de Robert Florey La bête au cinq doigts ; soit une main coupée et bien rangée dans une bibliothèque de belle tenue). Mettons de côté Poe, Stevenson et Daphné du Maurier pour lire l’estimable et discret Lacfadio Hearn (Kwaidan), ses fantômes japonais et M.R James avec un conte qui porte le titre du livre, Rendez-vous avec la peur. François Guérif a aussi eu la singulière et juste d’idée de proposer au lecteur l’admirable « imaginaire » de Robert Bloch et son étrange « crâne du marquis de Sade ». Un amateur de singularités se voit proposée un crâne étonnant. Le rabatteur souhaite s’en débarrasser à tout prix, et à bon prix. La nouvelle est courte, drôle et horrible…« Néanmoins, il espérait que cette histoire était vraie. Il était intéressant de posséder une « crux ansata » taillé dans un fémur, une collection de tête de yacks, une main de gloire racornie dérobée dans un cimetière de Mayence. Maitland possédait toutes ces choses-là et bien d’autres encore car c’était un collectionneur d’histoires insolites.
La « Crux ansata » – est une croix ansée selon les latins, mais une représentation d’origine égyptienne. Personne ne connaît sa signification réelle. Quelques spécialistes ont évoqués la représentation d’un utérus ou d’un motif de sandale. Le mystère demeure une croix ansée.
Chacun ses croix et ses collections de croix. Et puis l’on porte ce que l’on peut porter.

Oeuvre photographique de Wendy Bevan

Un commentaire sur “LE CRÂNE DE MONSIEUR SADE

  1. catherine H dit :

    Evitez de m’envoyer les images de vos fantasmes, monsieur, des images sexistes Je ne vous connais pas et je vous attaquerai pour harcèlement si vous insistez. Crois-le, je ne suis pas commode.
    catherine H

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s