PETITS & MÉCHANTS

A trois semaines du premier tour de l’élection présidentielle, alors que petits et grands candidats s’affrontent encore, voici un éclairage différent sur ces personnages et quelques autres : des petits qui rêvent d’être grands, des grands qui, pour avoir été petits, ont cru grandir à travers le gigantisme de leurs empires et dont les désirs impérieux ont souvent grandement fait peur. « Petits et méchants » un petit livre rouge, qui rappelle la grandeur essentielle de tout bouffon du roi, afin de révéler au jour la part d’ombre des méchants.

Là est tout l’art de la caricature : forcer le trait pour rendre visible l’infiniment petit. Forcer le rire pour faire réfléchir. Le trait de Jean−Pierre Cagnat est à la fois fin et précis, gras, sombre et profond. Certaines pages explosent comme de la poudre.  Sa plume égratigne la page, la signe, la saigne, comme un graffiti sur un mur. Légère au début elle se fait plus lourde au fil de la lecture, à tel point que certains des portraits saisis filent vraiment les jetons…

En même temps on apprend beaucoup : Louis XIV si minuscule qu’il invente la mode des talons pour les hommes et les perruques immenses, que Pépin le bref compensait grâce aux grands pieds de sa grande Berthe, qu’Hitler et Staline, qu’on savait déjà de la même trempe, étaient aussi de la même taille… et que le lancer de nain permet, lui, une reconversion bienvenue après mandature.

« Petits et Méchants » de Jean−Pierre Cagnat. Un petit livre qui a l’impertinence des grands.

Petits et Méchants de Jean-Pierre Cagnat, Le Castor Astraléditeur, collection « curiosa & caetera » , 2012.

© aqui.fr – L’autre façon de partager l’information en Aquitaine et bien au delà !

N. B.  Les prix de l’humour noir ont été remis hier à Paris à trois lauréats champions du rire tueur, qui ont ceint l’écharpe funéraire à leur nom comme le veut la tradition de cette haute distinction spirituelle.

Le Grand prix de l’Humour noir se décompose lentement en plusieurs prix. Le prix Xavier Forneret (œuvre littéraire) qui a été remis à Philippe Caubet et Lea Lund pour leur Guide des gens. France 2012 (éditions Noir sur Blanc), le prix Grandville (dessinateur) à Jean-Pierre Cagnat pour Petits et méchants (éditions Le Castor astral,  collection « curiosa & caetera ») et le prix du spectacle à Denis Lavant pour La Grande vie au théâtre du Rond-Point. (Union de la Presse Francophone)

Un commentaire sur “PETITS & MÉCHANTS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s