UNE FAMILLE FUIT SA MAISON… HANTÉE

José Chinchilla et sa fiancée ont porté plainte contre le propriétaire de leur maison qui, selon eux, était le théâtre d’événements paranormaux.

Seul le barbecue couché sur le gazon parfaitement tondu devant la maison laisse entrevoir la précipitation avec laquelle José Chinchilla, sa fiancée et leurs deux enfants ont quitté leur domicile de Toms River, dans le New Jersey. A l’intérieur, tous les stores sont baissés et personne ne répond à la porte du 100 Terrace Avenue. La famille a fui les lieux, à cause des événements paranormaux qui, selon elle, s’y produisaient. Elle a raconté avoir entendu des voix venant de la cave et des pas dans la cuisine le soir. Les lumières s’enclenchaient seules tout comme les portes qui s’ouvraient et se fermaient sans que personne soit près d’elles.

Après avoir vécu l’enfer pendant une semaine, la famille a déguerpi en pleine nuit le 10 mars dernier et a pris une chambre dans un motel local. Elle refuse de remettre les pieds dans le bâtiment sis aux abords d’une route départementale. Elle a porté plainte contre le propriétaire des lieux, Richard Lopez, pour tenter de récupérer sa caution de 2250 dollars. L’homme, un dentiste qui possède son cabinet dans la maison d’à côté, a affirmé, via son avocat, que la famille a tout inventé pour pouvoir casser son bail quelques jours à peine après l’avoir signé.

Crises de panique

Les locataires ont engagé des chasseurs de fantômes pour prouver leur version des faits. Jim Ansbach, un ancien policier militaire, est le cofondateur de la Shore Paranormal Research Society, un groupe spécialisé dans les enquêtes sur les événements paranormaux. Il raconte s’être rendu un soir dans la maison avec cinq membres de son équipe. «Nous y avons découvert des choses que nous ne parvenons pas à expliquer, dit-il. En faisant une détection de voix électronique, nous avons pu entendre une voix qui répétait: « Je te déteste.» Et nous avons filmé des quilles de bowling qui tombaient toutes seules dans la cave. Est-ce que ce sont des fantômes? Je ne sais pas. »

José Chinchilla et sa famille vivent depuis plus d’un mois dans une chambre de motel. L’homme de 37 ans a brièvement dû être hospitalisé à cause de crises de panique. En 1976, un couple de l’Etat de New York avait raconté une histoire similaire à propos de la maison qu’il venait d’acheter. Il avait été accusé d’avoir tout inventé à cause de son hypothèque qu’il n’arrivait pas à payer. Cette histoire avait fait l’objet d’un livre à succès – « The Amityville Horror » – et d’un film d’horreur tourné à… Toms River. George et Kathy Lutz, le couple en question, avait perdu néanmoins sa bataille légale.

Près d’une école catholique

Un juge du New Jersey doit se pencher sur le cas de la famille Chinchilla cette semaine. Jim Ansbach et son équipe pourraient être amenés à témoigner sur les étranges événements qui se sont produits dans la maison de Toms River. L’ironie, c’est que celle-ci se trouve en face d’une école catholique. La grande croix qui surplombe le bâtiment de l’autre côté de la route n’aura donc pas suffi pour effrayer les mauvais esprits.

 © Le Matin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s