A « L’ATELIER DES MOTS & DES CURIOSITÉS » UN VOYAGE AU COEUR DES MONDES FANTASTIQUES

Un « Atelier de Curiosités » Des Plus Fantastique !

Par Jean-Luc Boutel

Rendez-vous était donc pris le Mercredi 2 Mai au Soir avec Eric Poindron pour un de ses merveilleux « Ateliers des Mots & Curiosités » intitulé pour l’occasion « Un voyage au cœur des mondes fantastiques ».

C’est à Boulogne, que nous nous sommes retrouvés, dans la magnifique maison de P., dont l’accueil et la gentillesse furent l’annonce d’une soirée des plus agréable. Je rencontre donc pour la première fois, l’organisateur de ces délicieuses et célèbres réunions, qui ne trahissent en rien la réputation qui les précédent.

Eric Poindron, pardon cher Eric de flatter ainsi ton ego, est un homme des plus charmant, une très belle personne, dont l’érudition et la générosité ne sont pas de vaines légendes. D’un enthousiasme des plus communicatif, au verbiage des plus prolixe et ô combien passionnant, nous prouvant par la même, que si parfois certaines personnes parlent pour ne rien dire, le diable d’homme lui rebondit sans cesse sur des sujets pertinents et d’un grand intérêt. Mais de belles rencontres il y en eut toute la soirée et plus particulièrement Rodolphe Trouilleux, auteur de ce Paris Macabre, Histoires étranges & merveilleuses  (Edition du Castor Astral collection « Curiosa & Cætera ») que j’ai dévoré à pleines dents et qui nous rappelle combien notre histoire est riche de légendes et de faits « fantastiques », si chers à Claude Seignolle. Rodolphe est un homme également d’une grande culture et d’une extrême sensibilité, un amoureux de la capitale et, comme je l’ai découvert avec plaisir, de Albert Robida. Son dernier livre « Paris secret et insolite » est une de ces promenades en photos de cette ville qui renferme encore une multitude de petits secrets que seul le curieux attentionné parviendra à découvrir. Une déambulation des plus insolite dont je vous recommande la lecture. Livre qui me fut offert par l’auteur et j’en suis fort touché !

Mais revenons à notre événement où pour l’occasion, exposition « Futur-Antérieur : Archéomodernisme, Rétrofuturisme, Steampunk » oblige, notre hôte eut le bon goût de placer cette soirée sous le signe de l’anticipation ancienne. L’invité de la soirée, Jean François Sanz commissaire de l’exposition ne pouvant se déplacer,  c’est à moi que revint l’honneur de présenter le sujet. Etre ainsi l’élément moteur l’espace de quelques heures, d’un sujet des plus vaste ne fut pas chose aisée, mais avec la complicité de tous les participants très rapidement, la discussion fut des plus animée et d’une grande richesse et notre médiateur, fort instruit dans les domaines de l’imaginaire, servait admirablement de fil conducteur.

Catalogue de L’exposition Futur Antérieur, coédition Le Lot et le reste / Galerie du jour Agnès b.

Ce petit cénacle composé d’une douzaine de personnes, mais est-il nécessaire d’être plus nombreux entre personnes à l’érudition des plus affûtée, a donc débattu en première partie de soirée sur un sujet des plus vaste qu’est le « merveilleux scientifique », de son histoire et de ceux qui l’on faite, de sa genèse, tout en évoquant les différents « ponts » qui semblent vouloir se construire entre passé et présent sous la forme de courants aussi éclectiques que le « Steampunk », établissant ainsi une esthétique des plus intéressante et des plus prometteuse.

Avec les avis éclairés de Alexandra Tenenbaum, une passionnée, une vraie de la première heure et dont le magnifique travail sur exposition et catalogue de « Futur-Antérieur » ne sont plus à démontrer, de Antoine Irigoyen un passionné de littératures de l’imaginaire possédant une perception très avisé du domaine,  Antoine du Peyrat directeur artistique indépendant et ancien directeur artistique chez Flammarion une autre enrichissante rencontre dont l’érudition et les avis éclairés sont de ces instants précieux qui marquent votre vie, Gaël « Fantask Nocturne » un fan d’imageries décalées créateur de la superbe page « Les douves du château », Philippe Bécart écrivain et passionné d’une grande sensibilité, Jérémie Rueff d’une gentillesse extrême grand fan de jeux de rôles et des mondes fantastiques, Prune dont les interventions furent des plus judicieuses et qui maintenant est passée maîtresse dans l’art des univers à vapeur…..….et tous les autres dont je garde un souvenir des plus chaleureux.

Histoires alternatives, par Matthew Buchholz

Les questions, avis, remarques  fusèrent donc de toute part et c’est dans la bonne humeur que nous sommes allés, au bout de deux bonnes heures d’échanges fructueux, nous restaurer d’excellentes victuailles préparées pour l’occasion et accompagnées d’un vin des plus délicieux ( je tenais à le préciser…).

Oeuvre de Franco Brambilla

Le deuxième partie, tout aussi plaisante, fut consacrée, sur proposition de Eric, à un genre que nous affectionnons tout particulièrement : Les détectives de l’étrange ! Un sujet passionnant que nous n’avons certes fait qu’effleurer mais qui n’empêcha pas moins un nouveau débat des plus animé où les noms de « Harry Dickson, Jules de Grandin, Le Duc de Richleau, Carnacki » et bien d’autres encore, furent prononcés avec une certain enthousiasme mâtiné d’un certain respect. Tels les redoutables fantômes qu’ils ont en charge de trucider, il nous fut ainsi possible de ranimer ces chasseurs de spectres, dont les ombres magnifiques ne cessent de nous fasciner. Toute une facette de cette littérature populaire qui mérite ainsi toute notre attention et cette ferveur qui fera peut-être qu’un jour, cette littérature aura la place qu’elle mérite dans le monde de l’édition.

La soirée s’est terminée par la lecture, la thématique s’y prêtait fort, d’un texte de Eric Poindron contenu dans son De l’égarement à travers les livres et intitulé « Le(s) Collectionneur(s) ». Un texte des plus admirable lu par la voix chaude et profonde  de Jacques Lefebure un autre amateur de curiosités. Un vibrant hommage à ces auteurs que nous aimons tant. Un moment unique où la présence si familière de Lovecraft, Hodgson et Poe fut des plus appréciée, une invitation des plus justifiée et l’ont pouvait presque percevoir cette sorte d’aura magique, témoignant d’une présence quasi palpable de ces merveilleux auteurs.

Lovecraft vu par Mike Mignola

Au final une soirée d’une grande richesse où j’ai rencontré des personnes d’une grande sensibilité, ouvertes à toutes les littératures et dont l’enthousiasme, la générosité et la chaleur me fait regretter une fois encore, de ne pouvoir plus souvent participer à ces merveilleuses soirées. Sans fard ni prétention, un lieu de convivialité où chacun apporte son bagage, malle ou petite valise peu importe, car ce qui compte voyez vous c’est toute la sincérité que contient la valise qui reste le plus important. J’ai rencontré des gens passionnés, des vrais, sans vernis ni artifices et je voudrais les remercier une fois de plus pour leur accueil des plus chaleureux et tout spécialement mes pensées les plus affectueuses se dirigent vers la gentillesse de Prune et la générosité de Eric.

Des rencontres qui comptent énormément dans la vie d’un homme !

Jean Luc Rivera et Draghon Ash, vous nous avez manqué…..

Le docte « savanturier » Jean-Luc Boutel anime en savant et en pédagogue inspiré le blog SUR L’AUTRE FACE DU MONDE le blog des amateurs du Merveilleux Fantastique.

L’exposition Futur Antérieur est à découvrir à la Galerie du jour Agnès b.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s