L’ENFER, CHAUD OU FROID ?

L’enfer est-il endothermique (absorbe-t’il de la chaleur) ou exothermique(dégage-t’il de la chaleur)

Un professeur de physique bientôt à la retraite était en train de préparer son dernier examen pour ses élèves. Il s’agissait de thermodynamique. L’humeur joyeuse, il décida que le sujet de l’examen serait « L’enfer est-il endo ou exothermique ? »

Le professeur n’avait aucune idée de la façon dont ses élèves allaient réagir, il ne savait comment il noterait les copies non plus, mais il était prêt à récompenser tout travail dont la logique tenait debout. La copie la plus originale fut celle-ci :

D’abord, nous supposons que si l’âme existe, alors la masse d’une âme n’est pas nulle. Si c’est le cas, alors, une mole d’âmes doit elle aussi avoir une certaine masse. Trouvons donc quelle est la proportion d’âmes sortant de l’enfer, et quelle est la proportion d’âmes y entrant. On postule que lorsqu’une âme entre en Enfer, elle n’en sortira pas. Cela implique que le pourcentage d’âmes sortant de l’enfer est nul. Pour ce qui concerne les âmes qui vont en enfer, considérons ce qui se passe en fonction de différentes religions: La plupart des religions prêchent que si vous n’adhérez pas à leurs principes, vous êtes condamnés à aller en enfer à votre mort; comme ces religions sont celles qui représentent le plus d’humains sur terre, et que si un humain est d’une certaine religion, il n’est forcément PAS des autres religions, on peut en conclure que TOUTES les âmes vont en enfer. Avec les taux de natalité et de mortalité actuels, il est possible d’en déduire le fait que le nombre d’âmes en enfer suit un accroissement exponentiel. Maintenant, regardons les variations de volume de l’enfer. La loi de Boyle stipule que pour que la température et la pression reste constante en enfer, le produit de la masse de l’enfer par le volume de l’enfer doit rester constant. A ce stade, nous avons deux possibilités :

– Si l’enfer est en expansion à une vitesse inférieure à celle à laquelle les âmes entrent en enfer, alors la température et la pression en enfer vont s’accroître de façon exponentielle jusqu’à ce que l’enfer explose.

– A l’inverse, si l’enfer est en expansion à une vitesse supérieure à laquelle les âmes entrent en enfer, alors la température et la pression en enfer vont chuter jusqu’à ce qu’il congèle.

Il est possible de résoudre le problème en utilisant le postulat de Thérésa Leclair de 1990 (c’est la fille qui était ma voisine de résidence universitaire quand j’étais en première année). En effet, puisqu’il m’a été impossible d’obtenir d’elle qu’elle veuille bien coucher avec moi, la deuxième possibilité citée plus haut n’a pas été rencontrée.

En conclusion, la première possibilité est la bonne, et l’enfer est bien exothermique.

3154949819_92a77182a5_z

Une autre version de la même démonstration.

La question suivante a(urait) réellement été posée en ces termes à l’université de chimie de Washington:

L’Enfer est-il exothermique (dégage-t’il de la chaleur) ou endothermique (absorbe-t’il de la chaleur) ? Appuyez votre réponse avec une preuve.

La plupart des étudiants écrivirent comme preuve de leurs théories la loi de Boyle (Les gaz se réchauffent quand ils sont comprimés et se refroidissent quand ils se décompriment) ou une variante.

Un étudiant, toutefois, a écrit ce qui suit :

1. Premièrement nous avons besoin de savoir comment la masse de l’enfer évolue dans le temps.

Ce qui signifie aussi que nous avons besoin de connaître le rythme auquel les âmes vont en Enfer et le rythme auquel elles en sortent.

1.  Je pense que nous pouvons sans crainte affirmer qu’une fois qu’une âme est en Enfer, elle n’en sortira plus. Par conséquent aucune âme ne sort des enfers.

2. Pour ce qui est des nombreuses âmes qui vont en Enfer, examinons les différentes religions qui existent de par le monde aujourd’hui. Certaines d’entre elles décrètent que si vous n’êtes pas membre de leur religion, vous irez en Enfer. Depuis qu’il y a plus d’une religion de cette sorte et depuis que les gens ne pratiquent qu’une seule religion, nous pouvons en déduire que tout le monde et toutes les âmes vont en Enfer.

Avec le rythme des naissances et des morts qui sont ce qu’ils sont, nous pouvons nous attendre à ce que le nombre des âmes en Enfer augmente de façon exponentielle.

2. Maintenant occupons nous du rythme d’évolution du volume de l’Enfer, parce que la loi de Boyle prédit que pour que la température et la pression restent les mêmes, le volume de l’Enfer doit s’agrandir proportionnellement aux âmes qui s’ajoutent.

Ceci nous donne deux possibilités :

1. Si l’Enfer croît à un rythme plus lent que celui des âmes qui arrivent en Enfer, alors la température et la pression s’accroissent jusqu’à ce que l’Enfer craque de partout.

2. Bien sur, si l’Enfer s’agrandit à un rythme plus rapide que le nombre d’âmes en Enfer s’accroît, alors la pression et la température baissent jusqu’à ce que l’Enfer gèle tout entier.

Alors qu’en est-il ?

Si nous acceptons le postulat donné par Mlle Thérèse Banyanma en première année d’université : « Il y aura une nuit froide en Enfer avant que je couche avec toi !  », et prenant en compte le fait que je n’ai toujours pas réussi à avoir des relations sexuelles avec elle, alors, et jusqu’à preuve du contraire, l’Enfer est exothermique.

Cet étudiant a eu le seul A.

HAXAN-32

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s