LES CRÉATURES DU MIROIR

Lecture, la nuit, des Créatures du miroir, de Sheridan Le Fanu…

A partir de 1858, après avoir perdu son épouse, l’écrivain Irlandais Sheridan Le fanu se retire du monde et se réfugie, inconsolable, dans sa vaste demeure de Dublin. Il va désormains se consacrer entièrement, uniquement, à l’écriture. Influencé par Swedenborg, il s’approche de plus en plus en plus près du précipice du miroir et de son côté « autre ». A tout objet réel correspond un double spirituel, le premier n’est que le reflet du monde immatériel qui est en réalité le seul véritable. Le Fanu devient un écrivain de la nuit et du double. Son univers se peuple de fantômes et d’étrange personnages appartenant « l’autre monde ». Il écrit le plus souvent de minuit aux premières lueurs de l’aube, assis dans son lit, un cahier ouvert sur les genoux, à la lueur de deux bougies allumées sur sa table de chevet. Et il ne s’endort qu’avec l’angoisse de retrouver les cauchemars qui le hantent ou les écrits abominables qu’il vient d’imaginer.

Dans L’Auberge du Dragon volant, Le Fanu faire dire à son protagoniste : « il me semble seulement qu’au fur et à mesure que nous avançons dans la vie, ce sont nos illusions qui changent ; mais nous restons toujours les mêmes fous. »

tumblr_mhabq6K44W1r063n8o1_1280

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s