L’INGUIMBERTINE, BIBLIOTHÈQUES DES MUSES & DES LUMIÈRES

Tous les véritables amateurs de livres ont une passion pour les ouvrages traitant de l’esprit de la bibliothèque, des codex ou des manuscrits anciens. Ils vont êtres comblés avec cette visite privée au cœur de « la maison des muses »…

Fondé en 1745 par Monseigneur d’Inguimbert, évêque de Carpentras, dans la capitale du comté Venaissin, L’Inguimbertine compte parmi les institutions culturelles françaises les plus reconnues et les plus prestigieuses. Cet établissement exceptionnel comprend une bibliothèque de lecture publique, des fonds rares et précieux de renommée internationale, quatre collections muséographiques et des archives anciennes. A Carpentras, cité autrefois papale, l’Inguimbertine représente le mariage réussi de l’histoire et de l’art. L’auteur, Jean-François Delmas, archiviste paléographe et conservateur en chef de la bibliothèque Inguimbertine et des musées de Carpentras, nous raconte l’histoire de cette exceptionnelle institution.

Entrer dans la bibliothèque, c’est d’abord découvrir une extraordinaire richesse de documents et de collections, et son transfert dans l’Hôtel-Dieu du XVIIIe siècle. L’auteur se fait guide pour mieux inviter le lecteur à découvrir les collections protéiformes, l’histoire de la ville et de ses acquisitions, les livres d’heure et les encyclopédies rares. Et puis il revient aussi sur l’histoire de Dom Malachie, prélat philanthrope et humaniste qui sut accumuler les trésors – bibliophiliques et patrimoniaux – et en faire l’un des fonds les plus importants de France. Monnaie, médailles, estampes, tableaux, sculptures, herbiers et globes terrestres garnissent l’Inguimbertine et donnent à l’ensemble de l’ouvrage l’allure d’un cabinet de curiosités décrit par Pic de la Mirandole. L’iconographie abondante et soignée permet enfin de se promener dans la bibliothèque, ses pièces secrètes et ses alcôves fermées au grand au public. Raison plus pour s’y aventurer et s’y égarer pour mieux s’émerveiller mieux apprendre.

L’Inguimbertine, bibliothèque des muses de Jean-François Delmas, éditions Nicolas Chaudin

Et pour en apprendre davantage sur ladite bibliothèque et ces, peut-être, étranges et grotesques « occupants » ON CLIQUE ICI

tsi8200712013912arc_pht

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s