UNE HORLOGE ARRÊTÉE DANS LE TEMPS

On ne sait jamais ou l’on va s’égarer avec Borges. L’aveugle poète, le lecteur en exil intérieur, invite le lecteur (et le relecteur) à une curieuse visite en métaphysique. Le grenier ressemble à la biblothèque du personnages des Théologiens, dans le recueil de nouvelles L’Aleph. Qui, véritablement, connaît la bibliothèque qu’il possède ; et qui connaît le grenier. En égrenant quelques objets sans intérêt et sans âge, le poète leur redonnent vie et sens. comme « Une photographie qui pourrait être celle de n’importe qui. » Mon admiration est entière devant ce poème fascinant du vieux conteur. Je vous laisse entrer, même si il n’y a pas d’escalier. A chacun d’y trouver la clé.

INVENTORY
by Jorge Luis Borges

To reach it, a ladder has to be set up. There is no stair.
What can we be looking for in the attic
but the accumulation of disorder?
There is a smell of damp.
The late afternoon enters by way of the laundry.
The ceiling beams loom close, and the floor has rotted.
Nobody dares to put a foot on it.
A folding cot, broken.
A few useless tools,
the dead one’s wheelchair.
The base for a lamp.
A Paraguayan hammock with tassels, all frayed away.
Equipment and papers.
An engraving of Aparicio Saravia’s general staff.
An old charcoal iron.
A clock stopped in time, with a broken pendulum.
A peeling gilt frame, with no canvas.
A cardboard chessboard, and some broken chessmen.
A stove with only two legs.
A chest made of leather.
A mildewed copy of Foxe’s “Book of Martyrs,” in intricate
Gothic lettering.
A photograph which might be of anybody.
A worn skin, once a tiger’s.
A key which has lost its lock.
What can we be looking for in the attic
except the flotsam of disorder?
To forgetting, to all forgotten objects, I have just erected
this monument
(unquestionably less durable than bronze) which will be
lost among them.

From Jorge Luis Borges, The Book of sand

 

INVENTAIRE
de Jorge Luis Borges

Afin de l’atteindre, il faut installer une échelle. Il n’y a pas d’escalier.
Que pouvons nous bien chercher dans le grenier,
si ce n’est une accumulation de désordre ?
Il y a une odeur d’humidité.
La fin de l’après-midi y pénètre depuis la buanderie.
Les poutres du plafond semblent bien basses et le sol a pourri.
Personne n’ose y mettre un seul pied.
Un berceau pliant, cassé.
Quelques outils inutiles,
le fauteuil roulant du défunt.
Le pied d’une lampe.
Un hamac paraguayen avec des pompons tout effilochés.
De l’équipement et des papiers.
Une gravure de l’état-major général d’Aparicio Saravia
Un vieux fer à repasser à charbon
Une horloge arrêtée dans le temps, et son pendule cassé.
Un cadre doré qui s’écaille, vide de tableau.
Un échiquier en carton, et quelques pièces cassées.
Un fourneau à deux pattes.
Une malle en cuir.
Un exemplaire piqué de moisissures du Livre des Martyrs de Foxe, et son enchevêtrement
de caractères gothiques.
Une photographie qui pourrait être celle de n’importe qui.
Une peau usée, jadis celle d’un tigre.
Une clé qui a perdu sa serrure.
Que pouvons nous bien chercher dans le grenier,
si ce n’est le désordre échoué ?
À l’oubli, à tous les objets oubliés, je viens d’ériger
ce monument
(indubitablement plus éphémère que le bronze) qui sera
perdu parmi eux.

In Le Livre de sable (en espagnol, El Libro de Arena)

Un remerciement tout particulier à mon amie Catherine Heyrendt pour sa traduction inspirée et spontanée.

481979_10151841754361632_1344904620_n

Un commentaire sur “UNE HORLOGE ARRÊTÉE DANS LE TEMPS

  1. denise miège-simansky dit :

    moi j’ai vécu dans un grenier entre un lit et une vieille malle, plus près du ciel et des étoiles, c’était drôlement tranquille, les fantômes étaient polis; ils refermaient la trappe en sortant

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s