CA NOUS FERA UN PEU DE VACANCES…

Comme l’écrivait si justement Sacha Guitry : « Pourquoi, en vacances, s’obstine-t-on à choisir douze cartes postales différentes alors qu’elles sont destinées à douze personnes différentes ? »

Photographie de Aaron Huey

Le curieux gardien vous recommande la lecture de :

Retour aux villas sans soucis de Georges Kolebka, éditions du Castor Astral

C’est la fin de la journée, on remonte de la plage d’un pas traînant.

En passant près des villas, on entend, dans un jardin, des enfants qui jouent au ballon. Plus loin, un homme nettoie sa voiture à l’aide d’un tuyau d’arrosage ou s’active devant un barbecue, ailleurs on prend l’apéritif en papotant. Quarante-neuf villas sont ainsi observées, mais dix ans après, la tentation est grande de revenir sur les mêmes lieux. On retrouve alors, presque identiques, ces quarante-neuf villas, même si certaines ont troqué leur nom.

Les occupants, eux, ont davantage changé… Ce sont des variations sur le bonheur ou les méfaits du temps qui passe. C’est forcément un peu nostalgique, un peu drôle, un peu méchant. Ce sont quarante-neuf mini-romans en deux parties. C’est la vie.

diogene17

La villa Diogène

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s