SPICILÈGE(S) & « REPENTIR » LITTÉRAIRE

Repentir : Terme désignant une modification apportée à une peinture. Le repentir implique un travail beaucoup plus important que celui d’une simple retouche, car il intervient généralement pour des raisons esthétiques ou iconographiques. 

Le repentir spicilègique pourrait être ce(s) petit(s)-rien(s)-sans-intérêt(s)-ni-logique retrouvé(s)…

tumblr_lteyiaJeYn1qe6mn3o1_500

Le « curieux gardien » est bien heureux d’avoir, tel un repentir, retrouvé son exemplaire de Le Tour du jour en 80 mondes * de Julio Cortazar.

De la manière la plus simple de détruire une ville

« On attend couché dans l’herbe, qu’un grand nuage de l’espèce cumuls arrive au-dessus de la ville abhorrée. on lance alors la flèche pétrificatrice, le nuage devient de marbre et le reste se passe de commentaires. »

 Julio Cortazar, Le tour du jour en 80 mondes.

 Cortazar observant le lecteur à l’abri devant son ordinateur

Le « curieux gardien » relit le merveilleux Mémoires de l’ombre du trop méconnu Marcel Béalu et se souvient avec émotion de la librairie Le Pont traversé de feu le poète.

Le « curieux gardien »  a conscience de ne pas être tout à fait là ; mais sais aussi qu’il n’est pas ailleurs non plus.

Le « curieux gardien » est la réincarnation de Triboulet et l’assume tout à fait.

Le « curieux gardien » est bien heureux de ne pas vivre en France.

Le « curieux gardien »  est bien heureux de ne pas vivre au XXIe siècle, comme il était bien heureux de ne pas vivre non plus au XXe siècle …

Le « curieux gardien » a des idées à revendre ; qui après tout ne sont pas à vendre

Puisque ce n’est plus l’été et que les vilains jours à venir vous rasent, pourquoi n’en profiteriez-vous pas pour lire ou, mieux, écrire, une thèse ?

Notre ami vélodidacte distingué Nicolas Esprime a déniché pour nous quelques littératures automnales.

tumblr_mf5encSXHu1qg39ewo1_500

Influence de paramètre biomécaniques et électrophysiologiques sur la technique de propulsion : transition de la posture classique vers la posture danseuse chez le cycliste.

Rejeu de chemin et localisation monoculaire : application du Visual SLAM sur carte peu dense en environnement extérieur contraint.

Hétérogénéité spatiale des composantes spécifiques et fonctionnelles des communautés prairiales subalpines dans un contexte de déprise pastorale.

Nous attendrons vos propositions.

tumblr_lz2krrqacZ1qe6mn3o1_500

 

Petite conversation au téléphone entre le père et la fille :


– Alors c’est comment Palerme, demande le papa.

– C’est très chaud, on se croirait au Mexique, répond la fille.

– Bougre d’andouille, tu n’est pas Geoffrey Firmin le consul de Au dessous du volcan, tu n’as jamais mis les pieds au Mexique !


tumblr_lpme5847WM1qe6mn3o1_500

C’est la crise, d’accord, mais je reste convaincu que les marchands de poste de radio continuent à s’enrichir parce que les futurs auditeurs tiennent à être au courant des dernières mauvaises nouvelles.

Quelquefois aussi, l’écrivain lit de très gros livres d’histoire, ou des collections entières de vieilles revues, dont il fera quelque chose. Ou ne fera rien. Quelquefois, l’écrire suffit ; comme se contenter de regarder les livres sans les lire.

Attention au repentir…

« Maxime avait gagné sa chambre. Il y avait fait transférer sa bibliothèque et procédé à une répartition à demi-aléatoire. “Aucune perfection en matière de classement !” prétendait-il. Aussi, le rayonnage avait-il satisfait le mieux à son rayonnement. Certains rayons ordonnaient les ouvrages par la couleur, d’autres par la taille. Classés par ordre alphabétique, par auteur, par genre, par langue, par âge, par hasard, par valeur, par côte, par imprimeur, par éditeur, par collection, par utilité… Le rayon des dictionnaires y tenait une place de choix. Au dernier rang, les rossignols, muets et poussiéreux. À l’horizontale, les livres à lire ou à relire, et puis les inclassables qui tous avaient pris place dans le même rayon. Ce paradoxe des inclassables ordonnés sans peine et sans nulle autre logique que la coexistence naturelle de ceux qui se ressemblent donnait une tournure quasi-prophétique à l’assertion du chercheur : “Aucune perfection en matière de classement !” Les sentences de Maxime tombaient comme des couperets et s’ensuivaient généralement du point définitif, conçu sur le modèle du gourdin. “Le modèle alphabétique est le plus insensé qui soit.” disait-il. »

Pascal Bouchet-Spiegel in Rue du Palindrome p.51 (éditions du Petit véhicule, Nantes)

tumblr_ml7opeYPQl1rf8w65o1_500

Coquille(S)



Une gazette du XVIIIe siècle annonçait : « Le roi Louis XV est depuis huit jours au château de Fontainebleau ; hier, il s’est pendu dans la forêt. » 
Hélas! il ne s’était que perdu.

Henri IV devait passer à Saint-Maixant, en Poitou. Un pendu était au gibet sur le chemin du roi. Avant l’arrivée de ce dernier, on fit mettre une chemise blanche au pendu.

tumblr_lyxlk2S0Lx1qe6mn3o1_400

Fantôme(s)

« Les fantômes aiment le yddish et, pour autant que je sache, ils le parlent tous. » Isaac Bashevis Singer.

« Il n’y a que les fantômes pour croire à l’existence des fantômes »  Julio Cortazar

« (…) je gage que s’il y  avait le moindre fantôme en Europe, nous l’aurions bien vite chez nous, dans un de nos musées publics, ou en tournée pour l’exhiber. » Oscar Wilde, Le Fantôme de Canterville

 tumblr_mj3msmZ0Tq1qe6mn3o1_500

Borges se méfiait du clinquant dans la rhétorique. Souvenons-nous aussi que Borges détestait les « effets » de longueur en littérature ; qui plus est quand il s’agit de fantastique.

« Pardon, madame, vous ne pourriez pas m’indiquer une porte grillée, oui une porte faite de barreaux, de barreaux… de fer… qui donne sur la rue Scribe… et qui conduit au Lac ! Vous savez bien, le Lac ? Oui, le Lac, quoi ! Le lac qui est sous la terre… sous la terre de l’Opéra.

Le « curieux gardien » vous recommande aussi la lecture de :

* Le Tour du jour en 80 mondes, de Julio Cortazar, Gallimard,1969

Cocasse chemin en forme de livre-objet, livre monde, ensemble de textes et d’images insolites mettant en scène un autre regard, la femme de l’écrivain, son chat, l’écrivain et ses doubles, ses amis, morts ou vivants. L’insolite ou Jules Verne, Jacques l’eventreur et la reine Victoria. Et de nombreux autres non-sujets.

Comme Aloysius Bertrand ou Charles Baudelaire, Julio Cortazar repose aujourd’hui au cimetière du Montparnasse.

tumblr_lmu6lmCOBS1qe6mn3o1_500

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s