ONIRO-BIBLIONOMADIE

Mais qu’est-ce que c’est que ce livre? fut la question qui me vint à l’esprit en lisant la 4e de couverture, après l’avoir pioché dans les nouveautés de ma bibliothèque, persuadée qu’il s’agissait d’un essai.

M’enfin, qu’est-ce donc? est celle que j’ai arrêté de me poser maintenant que je l’ai lu. Parce qu’au fond, les petites cases, je m’en moque un peu, quand même.

Disons que c’est un roman.

9782859208554

Le narrateur, bibliophile accompli, hante les salles des ventes et les bouquinistes. Alors qu’il a à la main une édition rare de Nerval, un homme l’accoste et lui propose de lui rendre visite le dimanche suivant afin d’échanger sur leur passion commune.

Le rendez-vous est bien plus complexe qu’un échange de tuyaux et d’orgasmes devant des originaux introuvables: le Professeur, comme il aime à se faire appeler, est en réalité membre du Cénacle, société secrète de passionnés vouée à enquêter. Le narrateur est alors amené à découvrir nombre de textes aussi surprenants qu’alléchants (il faut bien avouer que j’ai plusieurs fois arrêté ma lecture pour noter des références…) avant de devenir détective littéraire lui-même. Et… et en fait, ce que fait le narrateur n’a finalement aucune espèce d’importance. Ce livre est un hommage aux livres et à ce qui les entoure, avec en bonne place l’histoire des hommes.

Au final, plutôt qu’une histoire un peu troublante car loin d’une narration traditionnelle (puisque je vous ai dit le narrateur, on s’en… hein), un mélange savant entre fictions et réalité, un ensemble de petites et grandes histoires où j’ai retrouvé des noms qui me sont familiers et chers, comme Voltaire, Nerval, Lovecraft, et d’autres qui m’étaient inconnus. Une autre grande qualité du texte est dans son érudition, et, peut-être à mes yeux le plus prégnant, les multiples envies de lire qu’il provoque. Pour le coup, ça demande aussi un peu de fouille bouquinophile.

J’ajouterais que j’ai découvert aussi les éditions du Castor Astral et que la collection Curiosa & caetera semble vraiment valoir le détour.

De l’égarement à travers les livres, Éric Poindron, Le Castor Astral éditeur, collections « Curiosa & caetera »

© Journal semi-littéraire

tumblr_lkugyxM59l1qe6mn3o1_500

 

2 commentaires sur “ONIRO-BIBLIONOMADIE

  1. Mein lieber Eric,
    vous pourrais prendre un andere Name,
    quand vous écrire solch ein Reklam-article !

    mit freundlischen Salutations

    Hannibal Leichtpflucht

    J'aime

    • Eric Poindron dit :

      Ce n’est pas une réclame mon bel ami, c’est un véritable article. Crois de bois, croit de faire. Et non point de croix.
      Le curieux gardien.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s