AUTOMNES

Des brumes et des automnes, des pérégrins qui se prennent pour des ballons dirigeables, des mélodies lointaines, des salles « des pas retrouvés », des nuits et des lucioles, des fanfares qui chuchotent et des cailloux blancs, des sourires sous les écharpes, des nuits qui se prennent pour des arcs-en-ciel.

tumblr_mfy97q40Up1qg39ewo1_500

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s