PASSIF

Ceux que Mac Orlan surnommait « les aventuriers passifs », pleutres pour certains, incertains pour d’autres ; ceux qui derrière les cartes d’orientation dénichaient une piste, puis deux. Un indice aussi, et croyait que l’aventure commençait comme ça, en cet endroit, sur les hautes étagères des bibliothèques de province…

tumblr_mswb9r0Kru1s1kou9o1_500

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s