DYSTOPIE & OUBLI

mg1-587x400

L’artiste

Un ensemble d’encyclopédies universelles, de nature et d’origine diverses, collectionnées par l’artiste Marco Gondhino sur plusieurs années, sont vidées, au fur et à mesure du temps, de leurs images. Posées côte à côte à même le sol, elles deviennent une sorte de tapis subjectif de notre connaissance. cet acte crée des trous, des lapsus dans notre mémoire commune tout en questionnant la linéarité des archives historiques. il introduit également un sentiment d’incertitude, propice à de nouvelles réinterprétations de ce qui nous semblait figé, immuable à jamais. Le sous-titre Memory hole [trou de mémoire] – Encyclopédies universelles (de nature et d’origine diverses) modifiées dimensions variables  – fait aussi référence au mécanisme d’altération qui fait disparaître des documents de tout genre à partir d’un site internet ou autres archives pour donner l’impression que l’événement ne s’est jamais produit. ce concept a été largement popularisé par George Orwell dans son roman dystopique intitulé 1984.

Marco Godinho

L’oeuvre

Et pour découvrir l’oeuvre & l’artiste ON CLIQE ICI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s