ACEDIA

Merci cher Daniel  pour la délicate pensée codée et pour l’évocation de notre cher Restif de la Bretonne.
« Sait-on, dit le Voyageur, où les lectures vous mènent, celle-là toute innocente vous inocule une douce folie, cette autre le déni de réalité, selon un bon auteur*, celle-ci engendre l’acédia mélancolique, il en est certaines qui t’obligent à rester debout, mais les plus étranges, ce sont les lectures blanches, quand les pages sont vierges…
Georges et Restif (dit la Chouette) s’étaient éloignés, ils avaient allumé un feu, l’odeur des saucisses grillées qu’il faisaient cuire au bout de baguettes, leurs ombres mouvantes et fantomatiques sur les buissons, l’humidité de la nuit, les appels des oiseaux nocturnes évoquaient d’antiques cérémonies paléolithiques. Le Voyageur souriait. »

* Michel Onfray « Le réel n’a pas eu lieu »

763001-copie

Texte & illustration de Daniel – magic – Maja.

Et l’univers de Daniel Maja est à retrouver ICI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s