FANTÔMES

« Plus on prend de l’âge moins on a peur des fantômes, que l’on y croie ou pas. Et quand on a passé la cinquantaine, tant de gens que l’on a connu sont morts que les fantômes, si tant est qu’ils existent, ne sont pas tous des inconnus. Certains de nos meilleurs amis sont des fantômes, alors pourquoi en aurait-on peur. Et dans bien peu d’année, on aura soi-même sauté le pas. »
Frédéric Brown, La Nuit du Jabberwock 
801725

2 commentaires sur “FANTÔMES

  1. Michel Wallon dit :

    Deux fautes d’orthographe dans ces six lignes ! Un de ces jours – ou une de ces nuits – il aura la visite du fantôme de Vaugelas ou de celui de Littré. A moins qu’il ne soit mort, lui aussi ; auquel cas il a déjà subi les foudres de ces deux gentlemen (et de beaucoup d’autres).

    J'aime

  2. Roger Berthet dit :

    Il s’appelle Fredric, le Brown en question.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s