SILENCE

Coin du feu, coin d’automne…

Livres et dictionnaires s’entassent tandis qu’entre crépitement et silence, le sculpteur astronome rêve à Saturne. Il lit Paul-Jean-Toulet. Et boit un whisky. « Si tu as peur de la mort, n’écoute pas ton coeur battre la nuit. »
La musique tourne autour du feu. Charles-Valentin Alkan, Marche funèbre pour la mort d’un perroquet.
Non loin, un fantôme écoute et observe, un lecteur. Il cherche des définitions, ou des réponses. Un roi de France, un adjectif, un légume oublié…
Qu’est-ce qui rend heureux, le ciel ; le papier ou la pierre ?
Le sculpteur de fantômes remet une bûche et répond en regardant l’autre qu’il ne voit pas : le temps qui instruit et qui menace ; celui qui fait siffler le vent et pleut les jours de pluie. Le temps de calme…
Demain, si le temps et le temps donnent les permissions, le sculpteur continuera la recherche ; prendra son temps. Ce sera la même nuit, ce sera un autre jour.

giphy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s