VAUVERT


Certains soirs de Vauvert
Certain soir de là-bas
À Vauvert / Et à la diable
 
Si l’on filait à la brestoise avec des crânes de brumes
Et les froids et les chauds effrois
Anges et maléfiques qui vous agrippent
L’Iroise et la brestoise, c’est la même vague
J’y vais marin, j’arrive
J’y vais Marennes
Je « nave » et j’navigue
Et nage vers vous
 
Et comme chaque fois des malins
sont cachés dans les lettres à la mer
des amoureuses
Et dans l’œil sang des confidences
Dans toutes les mers
et dans toutes les langues
Toutes les vagues et les amarres
La houle chahute
et largue
ceux que l’aube
sépare
giphy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s