BROYER DU NOIR

tumblr_nqvnihtxnc1ty26dlo2_500-1
Il était dessinateur avant de mourir
renversé par un corbillard.
Mourir le rendit fou.
Ce qu’il ne supportait pas,
ce n’était pas la mort,
non,
cela il s’en accommodait.
Ce qu’il ne supportait pas,
c’était de ne plus pouvoir dessiner.
Un matin, il ne se réveilla pas,
puisqu’il était mort.
Non, il devint.
Un oiseau noir, une corneille.
Et chaque jour ou presque,
il hantait les
terrasses où se retrouvaient les artistes,
les académies des beaux-arts.
Là, il repérait les bouteilles d’encre de Chine
qu’il renversait avec conscience et méthode.
Puis, tel un patineur, il laissait sur les feuilles blanches
des dessins inaccomplis,
des taches,
des traits improbables
avant de s’envoler
léger,
artiste, et incompris.

 

tumblr_nhl80sgatl1skelofo1_500

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s