LOCUS SOLUS

Après l’arrivée du dernier convoqué, le maître se mit en marche, guidant notre groupe, qui l’accompagnait docilement. Grand, brun, la physionomie ouverte, les traits réguliers, Canterel, avec sa fine moustache et ses yeux vifs où brillait sa merveilleuse intelligence, accusait à peine ses quarante-quatre ans. Sa voix chaude et persuasive donnait beaucoup d’attrait à son élocution prenante, dont la séduction et la clarté faisaient de lui un des champions de la parole.
Ce jeudi de commençant avril, mon savant ami le maître Martial Canterel m’avait convié, avec quelques autres de ses intimes, à visiter l’immense parc environnant sa belle villa de Montmorency.
Locus Solus — la propriété se nomme ainsi — est une calme retraite où Canterel aime poursuivre en toute tranquillité d’esprit ses multiples et féconds travaux. En ce lieu solitaire il est suffisamment à l’abri des agitations de Paris — et peut cependant gagner la capitale en un quart d’heure quand ses recherches nécessitent quelque station dans telle bibliothèque spéciale ou quand arrive l’instant de faire au monde scientifique, dans une conférence prodigieusement courue, telle communication sensationnelle.

C’est à Locus Solus que Canterel passe presque toute l’année, entouré de disciples qui, pleins d’une admiration passionnée pour ses continuelles découvertes, le secondent avec fanatisme dans l’accomplissement de son oeuvre. La villa contient plusieurs pièces luxueusement aménagées en laboratoires modèles qu’entretiennent de nombreux aides, et le maître consacre sa vie entière à la science, aplanissant d’emblée, avec sa grande fortune de célibataire exempt de charges, toutes difficultés matérielles suscitées au cours de son labeur acharné par les divers buts qu’il s’assigne.

Trois heures venaient de sonner. Il faisait bon, et le soleil étincelait dans un ciel presque uniformément pur. Canterel nous avait reçus non loin de sa villa, en plein air, sous de vieux arbres dont l’ombrage enveloppait une confortable installation comprenant différents sièges d’osier.

Après l’arrivée du dernier convoqué, le maître se mit en marche, guidant notre groupe, qui l’accompagnait docilement. Grand, brun, la physionomie ouverte, les traits réguliers, Canterel, avec sa fine moustache et ses yeux vifs où brillait sa merveilleuse intelligence, accusait à peine ses quarante-quatre ans. Sa voix chaude et persuasive donnait beaucoup d’attrait à son élocution prenante, dont la séduction et la clarté faisaient de lui un des champions de la parole.

Raymond Rossel, extrait de Locus Solus

giphy-2

3 commentaires sur “LOCUS SOLUS

  1. Maryse Bardin dit :

    A l’étoile inconnue imprévue
    nul n’absout sa flamme
    De sous la nappe au point zéro, coule le rose
    de l’érythrine en principe d’élixir

    J'aime

  2. ladeloslibros dit :

    Desolee mais on me demande tant de choses que j ignore pour une simple reponse alors que je suis abonnee depuis longtemps que je place ma reponse ici. J espere que vous voudrez bien me pardonner et la replacer ds son contexte . Merci

    Voila… justement je viens de le relire …. et n oublions pas cet impressionnant » impressions d Afrique » je lus il y a fort longtemps tous les ecrits de cet homme et sur cet homme fascinant.Maintenant je ne sais…mais alors peu de choses sur lui. Une revue môgraphique lui fut dediee dont j ai oublie le nom mais qui est dans ma bibliothèque! Ah oui je me souviens c etait « Bizarre ». Cet homme fut un de mes grands amours puis comme toujours en ayant fait le tour . Je passais a d autres… Mais d autres ce sont depuis penché dessus et c est bien ainsi. Cet inconnu que mes amis du groupe surréaliste qu alors je frequentais devoraient avec passion est devenu connu. Merci Et donc Mr Poindron quand donc nous parlerez vous de « Mr de Bougrelon » mais peut etre l avez vous deja fait….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s