TEMPUS SURGIT

 

Ah le joli mot voyageur
voyageur
qui est à lui seul
un voyage
et un poème

Ah, ce brave et co-frère
Gérard Nerval
illuminé parmi Les Illuminés

Lanterne flamboyante et sourde malgré la nuit blanche et noire
A la jolie Manière de Cyrano de la Lune qui sait mieux que personne,
que pour trouver le juste chemin
il suffit d’emprunter celui
des nuages…
« Tempus fugit »
Tempus surgit

« Dédale et son fils, après avoir bâti le labyrinthe, s’ennuyèrent dans l’île de Crète, dont le roi voulait les retenir, et, se voyant séparés par la mer de la Sicile, leur pays natal, se dirent : « La terre et les ondes s’opposent à notre passage… mais le ciel est ouvert : nous irons par ce chemin ! »

Est-ce bien là l’origine véritable de l’aérostation ?… »

Et c’est peut-être pourquoi
Le poète chancelant et enténébré vit en un petit bout de corde
l’échelle fragile qui le mènerait
Là-haut tout tout là-bas
A l’instant où l’on vérifie ses derniers
rêves

Voyage autour
au bout
de ma chanvre

 
tumblr_njwe7lbcdp1r3n055o1_500

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s