LA TECTONIQUE DES NUAGES

 

La tectonique des nuages un miracle absolu et toute bibliothèque ne possédant pas ce livre est une bibliothèque incomplète.

« Il y a moins d’étoiles au ciel que de sujets de livres dans le monde. La plupart ne brilleront jamais. Ils passent, comme des nuages, changent, disparaissent, tandis que d’autres se forment. Quelques-uns tardent à se dissiper, s’imposent, gagnent substance. Un texte qui suivrait leur cours en s’abandonnant à ce qui vient ou au hasard des circonstances comme les nuages au gré des vents aiderait-il à se perdre ou à se trouver ? Ici, du moins, en associant une expérience personnelle ou un souvenir à une réflexion générale, suivrai-je moi aussi une tectonique des nuages, de l’inconstance et du vagabondage, comme il y a une tectonique des plaques, une dérive des continents, un flux des océans, des idées et des mots, et puisqu’on n’accorde généralement aux nuages qu’un coup d’œil, dans un but utilitaire, et souvent pour se plaindre d’en voir, il me plaît de commencer en réparant cette injustice.

Aussi étranges que des fantômes qui vivent sans exister, rétifs aux catégories par quoi l’homme tente d’appréhender la réalité, plus simples et pourtant plus complexes que ne le voudrait sa logique, des multitudes énigmatiques parcourent les lieux où nous vivons, nous qui aimons dresser des listes, distinguer des classes, décrire des systèmes, vouer le roc, le chêne ou le hibou au destin d’un règne impossible à franchir : minéral, végétal, animal, bien qu’une rivière qui naît, qui meurt, et dont l’humeur varie nous paraisse aussi vive qu’un oiseau liquide dont la vie serait un cours et le chant un murmure. »

La tectonique des nuages, Armand Farrachi, éditions José Corti

Dans La Tectonique des nuages, sont justement accordés l’amour de la littérature et l’amour de la nature. Librement, comme au gré des nuages, souvenirs, expériences, lectures conduisent à une quête de sagesse, aussi bien dans la nature (la dernière parade amoureuse du tétras lyre dans un monde sauvage menacé, le journal d’une semaine passée dans les forêts slovènes à la recherche des ours, l’attention portée aux nuages, aux roches…) que dans les livres (les bonheurs d’expression chez Montaigne), ou dans la société (ceux qui se prennent pour des artistes comme d’autres pour Napoléon…). De multiples anecdotes posent des questions générales : la perte d’un portefeuille et les fausses contrariétés, le charme des passantes, l’extinction de l’espèce humaine et la libération des animaux, les pavés parisiens et la nostalgie des révolutions, la misanthropie et le bon usage des invités, la présence des morts…
La Tectonique des nuages, qui participe de la description, du récit et de l’essai s’inscrit dans le genre si libre de l’écrit intime, illustré dans notre histoire littéraire par les “essais”, “promenades”, “rêveries”, “journaux”, ou “propos” de grands écrivains.
**
*
Armand Farrachi est l’auteur de romans (de La Dislocation, 1974, à L’Adieu au tigre, 2008) et d’essais, la plupart inspirés par l’écologie radicale (Les Poules préfèrent les cages, 2000). Il s’est engagé pour la nature, contre la société industrielle, pour la protection de la faune sauvage, aussi bien sur le terrain, qu’avec des articles et des conférences, ou par des dossiers concernant le renard, le râle des genêts, les crapauds, la loutre ou l’ours des Pyrénées. Ses derniers textes, mi essais mi récits, ont pour sujet de grands créateurs (Bach, dernière fugue, 2004 ; Michel-Ange face aux murs, 2010).

Un commentaire sur “LA TECTONIQUE DES NUAGES

  1. Francesca dit :

    J’avais déjà noté ce titre en vue d’un achat, néanmoins effectué seulement hier grâce à la lecture de cet article et je confirme : livre aussi merveilleux que les nuages de notre cher Charles… Je n’en ai lu que seize pages enchanteresses et prometteuses mais j’y consacrerai cette journée grise sans relief. Merci Eric !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s