BAL DE PLAFOND



Avoir une araignée au plafond
ou chez nos amis anglais
Avoir des chauve-souris dans le beffroi
ou chez nos amis portugais
Avoir des petits singes dans le grenier
ou chez nos amis roumains
Avoir mangé de la dame d’onze heures ou la mandragore
ou chez nos amis wallons
Avoir une mouche dans l’horloge
par exemple
Toujours cette oscillation entre
Les trois singes sages et le bretteur incorrigible
Demeurer toujours improbable en somme
Improbable
Oui quelle activité
extraordinaire de s’écrier
« Tiens, en ce jour ordinaire
à défaut du ciel inouï,
je vais observer ce coin du plafond. »
Comme une salle de bal aux papillons


Cette entrée a été publiée dans POÉSIE.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s