COMME UN BAL DE FANTÔMES


Quand le poète aimé & admiré Marc Alyn* nous fait un salut amical…

« Cher Eric,
Combien je me régale à la lecture de ton recueil : Comme un bal de fantômes.
C’est un livre à tiroirs secrets, à double fond, hanté comme un château de cartes divinatoires. Le lecteur, chez toi est inséparable de l’auteur qu’il guide à sa guise à travers les espaces et le temps parallèles. Je vais le garder à portée de main afin d’y revenir avec le même plaisir.
J’ai apprécié, bien sûr, les allusions rémoises toujours bienvenues et en particulier l’épatant survol de la vie de Paul Fort…
Ton poème me suit comme une ombre et me précède sur les chemins de mémoire. Merci de ce signe mélodieux de ton coeur à musique. Je te redis mon amitié. »

* Marc Alyn, honnête homme, érudit & poète fut le fondateur de la collection Poésie/Flammarion, ami de Philippe Soupault et, entre autres, Prix Max Jacob, Grand Prix de Poésie de la Société des Gens de Lettres pour l’ensemble de son oeuvre, grand prix de poésie de l’Académie française.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s