PEINTRE & ROI

La tradition presque historique et picturale rapporte que, tout enfant, le futur peintre « philosophe » Antoine Wiertz (1806-1865) avait dit à sa mère qu’il voulait être roi.
La bonne femme, assise à son rouet, lui demanda avec surprise pourquoi il formait un tel vœu.
« Pour devenir un grand peintre », aurait-il répliqué vivement.
Roi & peintre, donc.
 
Parce qu’il considérait qu’elles n’étaient jamais terminées, le roi Wiertz refusa toujours de vendre ses œuvres.
Comment comprendre la fin ?
 
Walter benjamin rapporte l’anecdote suivant en forme de petite annonce annonce publiée dans les journeaux :
« Avis. Monsieur Wiertz offre de faire gratuitement des tableaux pour les amateurs de peinture qui, possédant un Rubens ou un Raphaël – véritables – voudraient placer son œuvre pour pendant à l’un ou l’autre de ces maîtres ».
 
Qui est cet être proche que l’on cherche à peindre ?
Le silence, le vent, l’âme, le regard de l’autre ?
La neige étourdie, la main que l’on empoigne dans la nuit ;
Le souffle de l’autre .
sa foi en quelque chose ?
Peindre l’autre ne s’arrête jamais.

Un commentaire sur “PEINTRE & ROI

  1. Chaumont Patrick dit :

    … peindre la peinture ? Chanter le chant ? Ecrire l ‘ ecriture ? … etc … etc …

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s