Tous les titres

« J’irai partout où me porteront la curiosité et la fantaisie. »

JACQUES CAZOTTE

Parce que la curiosité n’est jamais un vilain défaut, La collection « Curiosa & cætera », au Castor Astral éditeur, édite et réédite des ouvrages méconnus, insoupçonnables ou iconoclastes.Ouvrages et objets littéraires souvent illustrés, à la facture soignée et à la typographie raffinée, les livres de la collection « Curiosa & cætera », tour à tour cocasses, coquins, « cocagnesques »ou coq-à-l’âne, réconcilient les amateurs d’objets précieuxet les curieux avides de textes insolites, rares et inclassables.

arton642-fd85f

« Incontournable ouvrage de référence, ce petit ouvrage délicieux, drôle, passionnant, insolite, à la science universelle, nous réjouira l’âme, et assurera à coup sûr des heures de lectures parfaites. »

ROCK & FOLK

« La petite encyclopédie du cannabis explore en 300 entrées hallucinantes les aspects historiques, musicaux et scientifiques de cette plante mythique »

LE MONDE

1116381-gf

« Georges Kolebka possède un don, celui de faire court dans un monde où la longueur serait une qualité (…)  Maître dans l’art de la brièveté qui fait mouche ou qui touche, il envoie à quelques fidèles confettis dans la monotonie d’une littérature qui se prend très au sérieux. »

 DAVID VINCENT, EDITIONS L’ARBRE VENGEUR

« Seignolle, c’est le marché aux puces. On ne sait pas ce que l’on cherche mais l’on sait bien qu’il va se passer quelque chose… 

D’abord je l’ai connu comme ethnologue, à cette époque là, je ne savais pas que c’était aussi un loup garou. »

LAWRENCE DURRELL

9782859208394

« Le Paradisier, oiseau de paradis, paradis d’œufs et de plumes de tout poil, n’est pas un livre ordinaire. Véritable éclosion de poésie, chaque page caresse l’œil et le cœur. On y joue avec les mots, avec l’Histoire et les histoires.

(…) Véritable « livre-musée », Le Paradisier collectionne les mots au travers d’une écriture légère et sonore, imagée au sens figuré mais aussi au sens propre par les multiples « compositions photographiques » qui accompagnent et complètent le texte jusqu’à la couverture. »

AcutaLitté, LES UNIVERS DU LIVRE

 

1202686-gf« Il y a du Barbey d’Aurevilly chez cet auteur (…)des jeux de pouvoirs évoquant Sade ou Les liaisons dangereuses. (…) On placerait volontiers ces mémoires près du Portrait de Dorian Gray ou La peau de chagrin .

(…) Ce livre, publié pour la première fois en 1845,  semble en effet pouvoir faire écho à certains auteurs contemporains tels Bret Easton Ellis qui, dans ses divers portraits de jeunesses désenchantées, offre à Valpéri ses descendants et ses galons de « classique oublié » de la littérature – tant le classique est celui qui conserve, au fil des siècles, la même puissance de fascination et la même modernité.

A vous de plonger, à présent, dans ce divertissement délicieusement irrévérencieux, servi par une plume d’une élégance rare ! »

De Litteris

9782859209186

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s