PAPILLONS

Cher Eric
L’autre jour en rentrant de déjeuner j’ai trouvé échoué devant la lourde porte de la Scam un grand papillon aux ailes roses… mal en point. Je l’ai retourné d’abord puis incité à grimper sur une feuille et enfin déposé sur le rebord de la verdure de Cernuschi… Je craignais trop qu’un documentariste ne l’écrase avec ses gros sabot du réel…
Mais peut-être ai-je allongé son agonie ou même contrarié un suicide …
Bref l’autre jour en rentrant de déjeuner j’ai pensé à vous et donc le soir j’ai commencé la lecture des fantômes, la vie est bien faite, parfois.
Fanny Saintenoy

 

Cher Eric coq-â-l’ane,

Intraitablement je vous dirais que les Papillons m’ont fait du bien comme une somptueuse échappée, un kidnapping au quotidien souvent gris.
Je sortais d’un roman politique réaliste rude alors quel plaisir : j’ai voyagé, beaucoup, je me suis perdue parfois, un peu, et c’est tant mieux, j’ai retrouvé beaucoup de camarades (mon Bohumil vénéré par exemple) et surtout j’en ai découvert une foule. C’est étonnant de lire de la poésie, très belle, la vôtre, en allant à la rencontre d’autres trésors.
J’irai maintenant les découvrir de plus près au fil des trouvailles en librairie.
Je vais le garder pas loin, ne pas le ranger, comme ça j’irai à nouveau piocher de temps en temps dans le pli des ailes de vos créatures.
Je vous embrasse pour la peine, enfin non pour la joie, pour l’occasion.
Fanny Saintenoy

Fanny Saintenoy est écrivain et l’auteur, entre autres de Juste avant, éd. Flammarion.

 

TCHOUANG TSEU & PAPILLONS

 

« Les hommes connaissent tous l’utilité d’être utile, mais aucun ne connaît l’utilité d’être inutile. »
Les œuvres complètes de Tchouang-Tseu, ou Zhuangzi, – IVe siècle avant J.-C. – , livre sans fond(s) composés de réflexions et de vrac – « Ce sont les professeurs qui ont mis le désordre dans le monde. » -, de philosophie, de poèmes et de farces, ressemblent à un magma guilleret et abyssal où les grenouilles se mettent à converser.
« Jadis, une nuit, je fus un papillon, voltigeant, content de son sort. Puis, je m’éveillai, étant Tchouang-tseu. Qui suis-je en réalité ? Un papillon qui rêve qu’il est Tchouang-tseu ou Tchouang qui s’imagine qu’il fut papillon ? »
Sans oublier cet humain lucide qui décide de se servir d’un crâne comme oreiller. Alors que le premier demande au second si il n’est pas trop triste d’être mort, le crâne répond au premier : « Mais comment peux-tu être aussi certain que la vie est meilleure que la mort ? »
À vérifier, bien sûr ; mais une chose après l’autre.


LÉGER COMME UN SILENCE

 

Des brumes et des premiers songes
Des pérégrins légers
Qui saluent
Au loin
Les ballons dirigeables

Des mélodies anciennes
Des chuchotements lointains
Des salles « des pas retrouvés »

Des nuits et des des fanfares qui chuchotent
Et sèment des cailloux blancs,

Des sourires sous les écharpes
Des nuits qui font les folles
Et se prennent pour des arcs-en-ciel

A la presque nuit tombée,
Au cœur des silences taquins
Et des anges bleutés
qui se jouent des étoiles
et jonglent
Avec les lucioles
Chut…

 

POINT VIRGULE

Point virgule – barre – ; comme ils disent.
Il est des combats qu’il ne faudrait jamais perdre ; celui en faveur du point virgule en est un.
Ambigu pour certains ; archaïque pour d’autres, le point virgule est pourtant un ami précieux. Chimérique ou à l’intuition musicale, ce signe au maintien discret est l’allié de la description ou du souvenir ; il est discret comme un effacement ; une dignité ou un repli sur sur soi. Le point est un sabre au clair qui tranche la phrase, quand le point virgule est un effleurement ; une grâce à peine masquée.
Et s’il venait à disparaître, il nous faudrait alors remettre en vigueur le point de soupir ; une coquetterie délicate et typographique ; comme un soupir.
N’est-ce pas Pierre Michon ?

MERCI PARIS !

 

INVITATION
LIBRAIRIE GALLIMARD MERCREDI 4 OCTOBRE 19 H. 

A l’occasion de la sortie du livre collectif

MERCI PARIS

Dirigé par Nathalie Riché & Eric Poindron, d’après une idée d’Eric Poindron
Présenté par Gérard Mordillat

Éditions Tallandier

Nous vous invitons à rencontrer les auteurs :

Nous vous invitons à rencontrer les auteurs :

Julien Blanc-Gras, François Bott, Franck Courtès, Marie Darrieussecq, Kéthévane Davrichewy, Agnès Desarthe, Irène Frain, Guy Goffette, Denis Grozdanovitch, Serge Joncour, Nathalie Kuperman, Jérôme Leroy, François-Guillaume Lorrain, Karim Miské, Gérard Mordillat, Daniel Picouly, Eric Poindron, Tatiana de Rosnay, Tiffany Tavernier, Valérie Zenatti.

Venez nombreux !

Lectures, festivités et amitiés parisiennes au rendez-vous !

Librairie Gallimard Paris

15 Boulevard Raspail, 75007 Paris.