HOU HOU !

« (…) je gage que s’il y  avait le moindre fantôme en Europe, nous l’aurions bien vite chez nous, dans un de nos musées publics, ou en tournée pour l’exhiber. »

Oscar Wilde, Le Fantôme de Canterville

« Il n’y a que les fantômes pour croire à l’existence des fantômes. »

 Julio Cortazar

hantc3a9e

Le curieux gardien vous recommande la lecture de :

Naissance du fantômeRéunion des textes, préface et présentations de Jean-David Jumeau laffond, (Editions La Bibliothèque, collection « les billets de la bibliothèque ») éditeur de très grande qualité.

Textes d’Edgar A. Poe, Villiers de l’Isle-Adam, Jean Lorrain, Edouard Dujardin, Camille Mauclair, Jules Bois, Victor-Emile Michelet, Henry Kistemaekers, Georges Rodenbach, Jean-Paul Avice, suivis de :  Une Séance de spiritisme chez J.-K Huysmans, de Gustave Boucher.

Si spectres et esprits ont peuplé la littérature de tous les temps, à la fin du XIXe siècle nait une autre sorte de hantise, celle du fantôme. Dans cet ouvrage, manifestations surnaturelles se succèdent avec Poe, Villiers de l’Isle-Adam, Jean Lorrain, Jules Bois, Georges Rodenbach, Camille Mauclair, Édouard Dujardin, Huysmans. Que l’on ne s’y trompe pas, tous ces acteurs fin-de-siècle, en invoquant l’esprit des morts, des lieux et des objets, cherchaient surtout à se convaincre de l’existence de celui des vivants.

Dans ces pages parfois géniales, souvent inspirées, toujours surprenantes et quelquefois drôles, le fameux « esprit es-tu là ? » des occultistes apparaît sous le masque contradictoire d’un regain d’énergie spirituelle comme subjectivité littéraire et d’un symptôme d’une désincarnation.

UNE SOIRÉE « FANTÔMES, SUCCUBES, FANTASTIQUE & LIVRES RARES »

« DES MOTS, DES PAS & DES CURIOSITÉS »

UNE SOIRÉE « FANTÔMES, SUCCUBES, FANTASTIQUE & LIVRES RARES »

JEUDI 4 AVRIL À 19 H 30

 Avis aux curieux inspirés, aux amateurs de littérature, d’art sous toutes ses formes et de rencontre rares, chaque semaine, à Paris, le mercredi ou jeudi, de 19 h 30 à minuit, Eric Poindron reçoit un créateur et un « honnête homme » (écrivain, éditeur, journaliste, critique littéraire, artiste, plasticien, peintre, sculpteur, musicien, magicien, voyageur ou personnage surprise). Quatre heures, et souvent, plus entrecoupées par une pause dînatoire. Un moment rare et précieux pour les collectionneurs de découvertes.

idlethink

« J’irai partout où me porteront la curiosité, ou la fantaisie. » Jacques Cazotte

 « FANTÔMES, SUCCUBES, FANTASTIQUE & LIVRES RARES »

JEUDI 4 MARS à 19 H 30

Nous recevrons JEAN-DAVID JUMEAU LAFOND & JACQUES DAMADE

JEAN-DAVID JUMEAU-LAFOND est un critique d’art réputé, commissaire d’exposition et auteur, entre autres, de  Naissance du fantôme, Anthologie et de L’Ange noir, Petit traité des Succubes aux Editions de la Bibliothèque. Il est aussi le spécialiste, et l’arrière petit-fils, de Carlos Schwabe, admirable peintre « fin de siècle » et symboliste, auteur du célèbre La Mort du Fossoyeur.

img-4Carlos Schwabe, La mort du Fossoyeur

JACQUES DAMADE est critique littéraire, enseignant, écrivain et éditeur. Il a fondé les Editions de la Bibliothèque, qui éditent des récits de voyage, des textes rares, de l’érudition et de la littérature. Objets rares, typographie soignée, les livres édités par Jacques Damade sont à l’image de Paris 1860, où l’éditeur réunit pour la première fois les textes de BAUDELAIRE et l’oeuvre inouïe du graveur Charles MERYON.

tumblr_log1d8UW7S1qfqtcpo1_500

Charles Meryon, Le Stryge

FANTÔMES & SUCCUBES

Si spectres et esprits ont peuplé la littérature de tous les temps, à la fin du XIXe siècle naît une autre sorte de hantise, celle du fantôme. Que l’on ne s’y trompe pas, en invoquant l’esprit des morts, les écrivains « fin de siècle » cherchaient surtout à se convaincre de l’existence de celui des vivants.

Les succubes et les incubes, ces êtres qui outragent sexuellement les hommes et les femmes pendant leur sommeil, remontent à l’Antiquité et incarnent le démon. Abusant des corps, ces anges noirs sont pourtant aussi une réjouissance pour l’âme : ils donnent, selon l’expression de Baudelaire, à propos de la nuit, « le signal d’une fête intérieure »

Les places étant comptées, et afin d’organiser au mieux le buffet qui ponctue la soirée, merci de répondre le plus tôt possible.

Renseignements :

coqalane@wanadoo.fr ou facebook (Eric Poindron) ou 06 40 21 19 56

chela-nvaliddvice

UNE NOUVELLE VILLE FANTÔME

Bientôt une ville fantôme bâtie pour la science.

Les villes fantômes du Far West résultaient en général d’une catastrophe naturelle ou d’une débâcle économique qui avaient contraint les habitants à abandonner leur maison pour une vie meilleure. Aujourd’hui, en revanche, on s’apprête à construire une ville fantôme de toutes pièces.

Le Nouveau-Mexique comptera bientôt une fausse ville de 52 km2, avec autoroutes, maisons, immeubles d’habitation et commerciaux. Les bâtiments seront de styles différents, ancien et nouveau, pour rendre l’ensemble plus réaliste. La ville s’appellera The Center [le Centre], un nom à la Stephen King tout à fait approprié pour une cité qui n’aura aucun habitant. Elle servira à tester des infrastructures d’énergies renouvelables – réseaux électriques intelligents, systèmes de gestion de la circulation, réseaux sans fil, etc. –, indique Pegasus Global Holdings, la société de Washington qui est à l’origine de ce projet de 200 millions de dollars, développé en collaboration avec les autorités du Nouveau-Mexique. Selon l’agence Associated Press, The Center sera édifié sur un terrain public, soit dans le corridor Albuquerque-Santa Fe, soit près de Las Cruces, près de la frontière avec le Mexique et le Texas. Ce projet permettra à des instituts de recherche et à des sociétés privées de tester de nouvelles technologies dans un environnement réel. Bien que la ville soit dépourvue d’habitants, on pourra y tester les bâtiments comme s’ils étaient occupés. On pourra, par exemple, vérifier comment un réseau intelligent module la distribution d’électricité en fonction de la façon dont les thermostats sont réglés selon les logements. Cela sera plus utile que des simulations par ordinateur.

The Center sera proche des divers laboratoires et centres de recherche fédéraux de Los Alamos, Sandia et White Sands. Il facturera l’usage de ses installations aux chercheurs, explique Bob Brumley, le PDG. Il sous-louera certains des terrains de sa périphérie pour le développement d’une ville non fantôme, où les êtres humains vivants venant le visiter pourront loger et se restaurer.

D’après Le Washington Post