FRANCE CULTURE JACQUES BONNAFFÉ LIT ÉRIC POINDRON

 

FRANCE CULTURE
JACQUES BONNAFFÉ LIT ÉRIC POINDRON

Du lundi 8 au jeudi 11 avril / de 15 h 55 à 16 h

Jacques Bonnaffé lit Comme un bal de fantômes  d’Éric Poindron.

Avec Éric Poindron à l’anagramme délicieux (cherchez bien… réminiscences trouble-fêtes), on entre de plein-pied dans une actualité tendue : l’hyper production poétique, la collection proliférante. Notre homme est éditeur, directeur de la collection Curiosa & cætera à Le Castor Astral. Amateur de cabinets de curiosités. Collectionneur de collection.

Comme un bal de fantômes, d’Éric Poindron – éd. Le castor Astral -, est un carnet personnel, pages poèmes agrafées au cours des voyages. On échappe à l’autofiction, elle s’échange pour un bal, conversations tournoyantes avec des individus célèbres et quelques amis plus anonymes.
Il vient de publier Comment vivre en poète : 300 questions au lecteur et à celui qui écrit, aux éditions Le Castor Astral (2019).

Pour tout état d’âme, le poésie d’Eric Poindron s’en tient à l’emballement et au savoir, peu de tristesse, cette forme d’amicalité qui pousserait à prolonger interminablement les soirées.

 

Pour écouter ON CLIQUE ICI

NULLA DIES SINE LINEA *

 

Il suffit d’abord
d’oser écrire une ligne
puis une page
Et encore une autre
Alors l’écriture devient un rendez-vous
Une rencontre avec soi
que vous ne pouvez remettre
sans mauvaise conscience

« Nulla dies sine linea »
Comme l’écrit Pline
L’ancien & le sage

 

* Jamais un jour ans une ligne

REFLET REFLUX

 

En confidence avec les oiseaux /Les écouter pas à pas ou à tire-d’aile / en observant les nuages étoilés qui filent à tout vent / tandis que le jour s’enfuit /ou s’effiloche
Au risque de se cogner
dans le Temps des réverbères allumés
malgré la presque nouvelle heure de l’été

© Photographie de Alicja Posluszna