PRIÈRE POUR RAYMOND ROUSSEL


Conversation d’outre-tombe avec le trublion Raymond Roussel
Oui, nos âmes sont de bien étranges labyrinthes.
Et des usines de bulles de savon, aussi.

Oui, ce raymond Roussel est décidément un chef d’oeuvre à lui tout-seul
Même s’ils était nombreux dans son grenier de ciboulot

Saint Raymond Roussel, priez pour nous ; et surtout pour eux…



GIRAFE TÉLÉGRAMME

 

 

« Éric, le délicieux poète à la girafe. »
Jean-Michel Ribes
« Très heureux de pouvoir cheminer à tes côté À L’OMBRE DE LA GIRAFE. dès le début tout me plaît.
Je me suis régalé de ta girafe ces derniers jours : quel petit grand livre simple et voyageur. »
Victor Pouchet 


ACCUMULATIONS & SPICILÈGES

 

Accumulation, Vanité & Fantômes ~
L’homme déclame dans le vide, et le temps ordonne le vent.
Didymus Chalcenterus – ou Didyme Didymus ou Didymos – , était natif d’Alexandrie (aux environs de – 60 avant J.-C.) et fils d’un vendeur de poissons salés, selon Sénèque.
Il composa, dit-on, jusqu’à trois mille cinq cents traités différents, et peut-être quatre mille. Demetrius de Troezène qualifia le polygraphe, le grammairien et l’essayiste forcené de « bibliolathe », à savoir possesseur de livres qu’il ne connait pas ; ou qui amasse les livres sans les lires, selon Jean-Baptiste Prudence Boissère – Dictionnaire analogique de la langue française, 1862.
Ses livres étaient en si grand nombre que lui-même les oubliait et en ignorait le contenu. C’est en tout cas l’accusation qu’on lui fit.
Tous ces livres sont aujourd’hui oubliés puisqu’aucun n’a résisté au passage du temps.
Au rayon << Didymus Chalcenterus >>, il n’existe que des livres fantômes.
Et des mots envolés dans le vent.
~
Spicilèges & repentir ~
« Repentir » : terme désignant une modification apportée à
une peinture. Le repentir implique un travail beaucoup
plus important que celui d’une simple retouche, car il
intervient généralement pour des raisons esthétiques ou
iconographiques.
Le repentir « spicilègique » pourrait être ce(s) petit(s)
rien(s)sans intérêt(s) ni logique(s) retrouvé(s) ; des
curiosités de poches, entre le compendium superflu et
le modèle réduit, le spicilège portatif, les miscellanées
légères & inutiles.
~
Votre jeune ami, dit Chamfort, ne connaît rien au
monde, il ne sait rien de rien.
– Oui, répondit Rivarol, et il est déjà aussi triste que s’il
savait tout. »


AUTOMNONS…

 

La sphère armillaire est une combinaison de cercles emboîtés, permettant de représenter certains mouvements des astres. Une sphère armillaire simple – deux cercles perpendiculaires – a permis à Ptolémée de déterminer l’heure de l’équinoxe.
Pour celui qui ne possède pas de fenêtres, c’est un excellent moyen de savoir si c’est déjà
l’automne.

 

CHANDELLES DE FANTÔMES

 

Il n’y a guère que les fantômes pour croire encore à l’existence des fantômes

Comme la nuit j’ai peur du diable
Et que je crains les revenants
Je mets la chandelle sur la table
Et je ferme les contrevents

Tout comme les marionnettistes
et les créateurs d’automates de jadis
Les fantômes aux mœurs raffinées et taquines
possèdent le sens du divin et
malgré l’absence de montre à gousset au bout de la chaine,
L’exactitude des vieilles gravures sur bois
à l’encre encore fraîche.

Oui, quand l’heure est juste et irrévocable,
les fantômes ne s’embarrassent pas de chronographes.

Et la nuit ne les effraie aucunement

Et le brave Gérard de Nerval d’ajouter

« C’est l’âme de votre prédécesseur qui revient !
– L’avez-vous vu ?
– Non ! mais des fantômes, cela ne se voit pas à la chandelle. »

 

&&&
&

 

Trick or treat !

CORBEAUX SINISTRES

AU COGNAC FRANÇAIS A LA EDGAR POE

6 corbeaux
1 poire
300 g de pruneaux
200 g de beurre
20 cl de cognac
sel
poivre

Posez les corbeaux vidées dans un grand plat à four et fourrez-les avec des pruneaux et des morceaux de poire.
Salez, poivrez et déposez sur chacune un morceau de beurre.
Faites-les cuire à four doux durant environ 40 minutes.
Arrosez-les avec le cognac et poursuivez la cuisson environ dix minutes en les arrosant régulièrement.
Servez ces sinistres volatiles avec une purée de pommes de terre et de marrons.

© Une recettte de votre serviteur à n’essayer qu’en cauchemar.