EXOPOÈTE

 

– Qu’est-ce que tu fais là ?
– Ben comme toi, je voyage

Nina Kepler-47 c.
Nina-no de Kepler-452 b
exopoète

Demande leur si on peut aller là-bas
24 étoiles par seconde
Une lanterne musicale
Des étoiles qui chantent

 Nina-no de Kepler-452 b

Mysterium Cosmographicum
La musique tourne
tourne
tourne de l’inconnu(e)
Charles-Valentin Alkan, Marche funèbre pour la mort d’un perroquet.

 Nina Kepler-47 c.

Parce que la nuit
veilleuse élégante & nullement chagrine.
adoucit
aussi
le chuchotements des étoiles
en une petite musique de chambre
nocturne
comme le vent
l’âme ou le regard de l’autre

Nina-no de Kepler-452 b

Quand il neige, levez le nez,
tandis que Kepler s’agite
En poétiques expériences
Et souriez

A l’univers tout entier

Nina Kepler-47 c.

Là-Bas
Tout là-haut
Quand les étoiles
S’imaginent
sans alignement
Kaléidoscopiques

Nina-no de Kepler-452 b

Exopoète

Croyez aux étoiles
Folles et légères
Chantonnez leur murmures
qu’elles vous soient bienveillantes

Collectionnez les astres Aux allures de petits chemins
croyez en vos justes et impudiques étoiles
et si vous croyez à une étoile qui n’existe pas
cherchez-la
c’est la bonne

 

giphy

 

SI-REINE

Elle se regarde
Et pique un crayon bleu nuit dans ses cheveux noirs
La femme absente
Puis elle chuchote dans mes sommeils
« On ira dans les îles, tout au loin »

Et je pense « Torculus resupinus » et la neumatique
Elle vient de là-bas
De mon Moyen-Âge
d’une musique ancienne
La présente

Elle est déjà partie

Il faut savoir s’orienter la nuit
en se fiant aux si-reines
comme le faisaient autrefois les poètes.

À bien y regarder,
le sentiment est une carte.
Les rêves remplacent les pas

 

tumblr_o0fxok2nnf1risr9ko1_500