Jeudi 25 septembre, Des Mots & des Curiosités, nouveau lieu, nouvel esprit…

Jeudi 25 septembre, Des Mots & des Curiosités, nouveau lieu, nouvel esprit…

Comment fabrique-t-on un disque ?

A l’occasion de la sortie du nouvel Album d’Elie Guillou, une rencontre musicale et vagabonde avec Eli Guillou & Pierrick Hardy

ELIE GUILLOU, Troubadour des temps modernes et chanteur Public met à votre disposition sa plume et sa guitare afin d’écrire les chansons dont vous avez besoin. Par ailleurs, il nous emmène dans ses aventures de Chanteur Public dans le vaste monde : des scènes bretonnes aux Lavomatics parisiens, des bazars de Château-Rouge aux plages du Brésil… en passant par votre salon !

Et pour en savoir plus : http://www.elieguillou.fr/

Pierrick Hardy est compositeur, arrangeur, guitariste, clarinettiste. Au fil de son parcours, sa musique s’est enrichie d’influences diverses, puisées dans les répertoires classique, contemporain, traditionnel ou jazz, mais aussi dans les arts visuels, la littérature…

MERCI DE PRENDRE UN INSTANT POUR NOUS CONFIRMER, OU NON, VOTRE PRÉSENCE AFIN QUE JE PUISSE ORGANISER AU MIEUX LA SOIRÉE.

Renseignements : coqalane@wanadoo.fr ou facebook (Eric Poindron) ou 06 40 21 19 56

 536985_354443644662673_408139212_n

TIRET

« Le tiret, par son allure, a quelque chose d’élégant. […] Il n’a pas, comme sa congénère la parenthèse, le profil bedonnant qui vous arrête au passage. »
Jules Denis, Grammaire typographique

Screenshot_2014-07-06-02-35-09

RENDU !

Un homme de 91 ans rapporte un livre soixante-et-un ans après l’avoir emprunté à la bibliothèque
Il travaillait comme assistant de recherches à l’université de Liverpool. Lorsqu’il a quitté son poste pour aller travailler à Londres, il a oublié de rendre son livre.
Il conservait le livre depuis 1953. Ron Webster, un Anglais âgé de 91 ans, a rendu le livre qu’il avait emprunté à la bibliothèque de l’université de Liverpool… soixante-et-un ans plus tard. A l’époque, il travaillait comme assistant de recherches.
Ron Webster avait oublié l’existence de ce livre, intitulé Structure and Function in Primitive Society (Structure et fonction dans les sociétés primaires) jusqu’à ce qu’il le redécouvre chez lui. Il a alors réalisé d’où il venait, et a décidé de le rendre à la bibliothèque. Un des employés de l’établissement s’est amusé de la situation. "Il y a un homme qui veut rendre un livre qu’il a emprunté en 1953. Il a 91 ans !" s’est-il exclamé, selon Jezebel.
Ron Webster aurait dû s’acquitter d’une amende de 4 510 livres sterling (5 371,41 euros) pour ses 22 550 jours de retard, à raison d’une pénalité de 20 pence par jour. Mais la bibliothèque a décidé de passer l’éponge.

Sans titre-094

VUE(S)

1902055_714915075205809_980013145_n

« Tandis que je travaillais cette nuit à quelque fou poème, une araignée m’a troublé par son cri semblable au tic-tac d’une fantastique horloge…

1618611_603743353037709_1707958675_n

J’ai eu peur, j’ai cru que c’était un spectre répétant les sons de la clepsydre qui retentit sous les voûtes de l’éternité.

10470999_10153002877406632_6884417032007165611_n

Alors mon imagination s’est rappelée qu’il y avait un monde surnaturel d’esprits infernaux et d’esprits divins ; elle les a vus tous horribles, tous abjects à contempler…

10487256_10153002880031632_2108529489861752006_nLes goules grouillaient dans un affreux cloaque avec les scorpions, dans une pénombre éclairée de temps en temps par des lèchements de flamme…

10500260_10153002881446632_5525295655178595126_n

Les jaracas sifflaient avec les vespertilios, des pieuvres gigantesques enlaçaient de leurs tentacules les êtres damnés, les stryges, aux membres tors, crevaient les yeux des patients, et l’araignée tintait toujours son horrible tic-tac, semblable à celui de la fantastique horloge qui gémit et compte l’éternité. »

Patrik Bohr, Les Rhapsodies folles

1459099_10152423305581632_1216629384_n

VENGEANCE !

Arnaqué, il envoie tout Shakespeare au voleur… par SMS

Ce jeune Britannique aurait déjà envoyé 22 œuvres de Shakespeare sur les 37 de l’auteur, en commençant par Macbeth : 600 SMS !

Torturé psychologiquement par du Shakespeare ?

Edd Joseph, un Britannique de 24 ans, a été victime d’une arnaque sur un site de petites annonces. Le jeune graphiste a envoyé 80 livres (95 euros) à un vendeur en échange d’une console de jeu PS3 de Sony, rapporte The Independent, relayé par France TV Info. Sauf qu’il n’a jamais reçu l’objet promis, malgré de multiples tentatives pour joindre le vendeur indélicat.
Après avoir pensé prétendre auprès de celui-ci qu’il avait trouvé son adresse pour lui faire peur, Edd a décidé de lui envoyer l’intégralité des œuvres de William Shakespeare… par SMS. Une sorte de vengeance culturelle.
J’étais vraiment ennuyé, je cherchais un moyen de reprendre la main, de me trouver en position de force parce que je me sentais vraiment sans recours", a-t-il confié au Bristol Post.
Le graphiste aurait ainsi déjà envoyé 22 œuvres de Shakespeare sur les 37 de l’auteur, en commençant par un livre "vraiment très long" : Macbeth. 600 SMS ! Puis Hamlet, la plus longue pièce de Shakespeare, 1.143 textos !

29.305 messages

D’après les calculs de ce bourreau téléphonique, pour l’ensemble des 37 œuvres dramaturge élisabéthain, sa victime recevra pas moins de… 29.305 messages.
En plus d’être imaginatif, Edd Joseph est assez malin pour s’épargner les efforts inutiles :
« Je me suis rappelé qu’on pouvait copier-coller des textes depuis internet et les envoyer automatiquement par message de 160 caractères. »
Idéal pour le jeune homme qui bénéficie évidemment d’un forfait mobile avec SMS illimités.
Le destinataire des textos, qui se fait appeler David Williams, a rapidement craqué, insultant copieusement Edd. "Est-ce que les pièces te plaisent ?" lui a répliqué le graphiste toujours aussi ironique.
Pas sûr en tout cas que l’arnaqueur apprécie cette réplique, tirée du Marchand de Venise et cité par The Independant : « Et si vous nous bafouez, ne nous vengerons-nous pas ? » Edd l’a fait, et avec la manière !

© Le Nouvel Observateur

article-2583246-1C62F96500000578-146_634x457